NATHALIE ÉLIMAS EN VISITE DANS L’OISE

Des actions en faveur de l’emploi des jeunes

Dans l’Oise, le dispositif « 1 jeune, 1 solution » porte ses fruits. Nathalie Elimas – secrétaire d’État chargée de l’éducation prioritaire – s’est rendue dans l’agence Pôle-Emploi de Nogent-sur-Oise pour rencontrer des jeunes recrutés en service civique dans le cadre du plan « France Relance ».

L’autonomie, la patience, l’écoute de l’autre, la confiance en soi sont des qualités que les jeunes volontaires disent avoir acquis pendant les mois passés au service de Pôle emploi. Leurs tâches principales consistent à accueillir le public et à aider les demandeurs d’emploi dans l’utilisation des outils numériques de l’agence.

Jeunes en service civique au Pôle-Emploi de Nogent-sur-Oise

Chaque jeune est épaulé par un tuteur qui l’aide dans son projet personnel et professionnel.Dans l’Oise où le taux de chômage des moins de 25 ans atteint les 20%, tous ces dispositifs sont des leviers qui permettent aux jeunes de trouver un emploi. Grâce au dispositif « 1 jeune, 1 solution », 2123 contrats ont été signés en 2021 dans le département.

Visite d’une CLICA, Classe Inclusive de Coopération Active.

L’accompagnement des jeunes vers l’emploi se prépare dès l’enfance. C’est pour cette raison que Nathalie Élimas s’est rendue au collège Anatole France de Montataire pour assister à une séance de mathématiques dans une classe CLICA. Cette classe regroupe des élèves de 6ème et 5ème qui présentent des difficultés dans les apprentissages afin de dispenser un enseignement plus inclusif dans les trois matières dont les volumes horaires sont les plus importants.

Offrir un cadre rassurant et sain pour les apprentissages, avec un enseignement adapté aux besoins des élèves, voilà ce qui fait le succès de la classe CLICA. Ne se trouvant plus en situation d’échec, les enfants reprennent confiance en eux. Leur discours en témoigne : « On se sent plus heureux et joyeux, ça change par rapport à l’année dernière » – « CLICA c’est plus facile parce qu’on a plus d’aides ».

Les résultats du premier semestre sont très bons. Une dynamique à répandre dans les autres écoles.

3 millions d’investissement de l’Etat pour Internat d’excellence à Saint Maximin.

Trouver un emploi, c’est aussi se former dans un cadre éducatif adapté et qui donne aux élèves toutes les chances de s’épanouir.

L’internat d’excellence permet d’offrir ce cadre éducatif à ceux qui ne bénéficient pas, au départ, de bonnes conditions de travail, donc de réussite.

C’est dans cette optique que des travaux ont été engagés pour l’internat du lycée professionnel Donation Robert et Nelly de Rothschild à Saint-Maximin. L’internat étant fermé depuis 2008, les pensionnaires du lycée sont répartis dans des internats des villes alentours.

L’internat a reçu le label France Relance et bénéficiera d’un investissement de l’État à hauteur de 3 millions d’euros pour sa réhabilitation.