PASS SANITAIRE – POUR LA SORTIE DE CRISE

pass sanitaire

Récemment, les manifestations contre le Pass Sanitaire ont emprunté un lexique et une esthétique faisant référence à la dictature et à la Shoah. Ce serait cela, la France ? Un pays qui condamne son peuple pour lui administrer de force un vaccin dangereux (que moi et beaucoup de représentants des corps politique et médical avons pourtant pris) ?

À ceux qui ont perdu le sens des mots et le poids que cela peut représenter pour les personnes qui ont réellement vécu sous de tels régimes, j’invite à une prise de recul :
Dans le monde, la Covid a fait plus de 4M de morts ; aujourd’hui, c’est 10 000 enfants qui meurent chaque jour ; il y a eu 102 confinements sur les 189 pays qui ont pris des mesures pour endiguer l’épidémie et parmi eux, 15 ont déjà rendu obligatoire la vaccination.


En France, le Pass Sanitaire se veut éviter le reconfinement de tous ceux qui ont déjà pris les mesures nécessaires pour se protéger à l’heure où l’on attend la 4e vague et où le taux d’incidence devient critique. En France, 500 milliards d’euros d’aide ont été versés pour préserver les emplois de nos concitoyens.
Drôle de dictature, non ?